Rechercher
  • Editions Affanchi

Comment vaincre la peur de la pauvreté

(Une lecture de 8 minutes)

La vie peut offrir tant de distractions, tant de choses dans lesquelles nous pouvons déverser nos pensées et notre énergie. Un processus de pensée qui peut conduire à un stress important est la peur de ne pas avoir suffisamment de quelque chose comme la nourriture, l'argent, ou même l'amour et les relations. Nous appelons cela la peur de la pauvreté ; c'est un mensonge de l'ennemi qui nous

empêche de faire confiance à Dieu pour qu'il pourvoie à tous les aspects de notre vie. Dieu veut nous enseigner comment surmonter la peur de la pauvreté afin que nous puissions marcher dans la paix et nous en remettre à lui, quelles que soient les circonstances.

S'efforcer de tout couvrir

Certaines personnes consacrent tout leur temps, leur réflexion et leurs efforts à gagner un revenu afin d'acquérir une certaine sécurité dans leurs décisions financières. D'autres encore s'achètent tous les types d'assurance disponibles pour couvrir toutes les éventualités de la vie. Certaines personnes créent une réserve de tout ce qu'elles pensent être important pour elles et d'autres ne peuvent rien laisser passer, pensant "Et si j'en avais besoin un jour ? Cela peut souvent indiquer qu'une personne a peur de la pauvreté.

Il est indéniable que nous avons tous des besoins fondamentaux en matière de nourriture, d'eau, de logement et de vêtements. Ce ne sont pas de mauvaises choses. La question est la suivante : où mettons-nous nos affections ? Sommes-nous obsédés par ces choses ? Laissons-nous la pensée de ces besoins contrôler nos vies, nos motivations et nos pensées ? Avez-vous développé une peur de la pauvreté ?

Dieu nous appelle à une attitude différente

La Parole dit que le monde pense à toutes ces choses, et il a de bonnes raisons de le faire. Ils ne se sont pas soumis à leur Père céleste aimant. Mais ceux d'entre nous qui ont choisi de l'aimer, de le suivre et de faire partie de la famille de Dieu ont maintenant un appel plus élevé. Il nous est demandé de nous débarrasser des vieilles choses et de revêtir les nouvelles. Nos anciennes préoccupations et craintes, que nous avions lorsque nous étions orphelins, sont désormais sans objet, car notre Père a promis de prendre soin de nous.

Eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. Éphésiens 4:22-24

Essayons-nous de servir deux maîtres ?

Jésus a enseigné très spécifiquement sur ce sujet dans Matthieu 6, dans le cadre de ses enseignements fondamentaux sur le Royaume de Dieu et sur la manière d'entrer en relation avec Dieu le Père.

Matthieu 6:24 dit ceci :

Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon. Matthieu 6:24

Ici, Jésus attire l'attention de ses disciples sur un changement de perspective. Il nous dit que nous ne pouvons pas servir Dieu et l'argent. Il ne rend pas l'argent mauvais ; l'argent n'est qu'un objet physique qui représente d'autres objets physiques et des services que nous pouvons acheter avec celui-ci. Travailler pour l'argent est une bonne chose lorsque cela est fait dans le bon esprit, en étant toujours reconnaissant envers Dieu et en lui faisant confiance pour son entière provision. Cependant, Il veut que nous sachions que nous ne pouvons plus laisser le besoin d'argent consumer notre pensée ou motiver nos moindres mouvements et actions. Il nous demande de changer de perspective et de passer de la confiance en l'argent comme forme de sécurité, de force et de provision à la confiance en Dieu comme notre fournisseur, notre protecteur et notre force. Il touche à une question de cœur.

Avant cela, il dit :

Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. Matthieu 6:19-21

Où se trouve votre trésor ? Est-il sur des personnes, des lieux ou des choses, de l'argent, de vieux souvenirs ? Toutes ces choses sont peut-être importantes, mais elles sont aussi toutes temporelles. Dieu nous demande ici de développer une perspective éternelle. Qu'est-ce qui est réellement important à long terme ? La seule chose que nous emporterons avec nous dans l'éternité est notre esprit. Il est donc peut-être temps que nous accordions plus d'attention à notre esprit et à la réalité spirituelle qui nous entoure qu'aux choses physiques que nous avons devant nous.

Jésus met tout cela en perspective au verset 25-30 :

C'est pourquoi je vous dis: Ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi vous serez vêtus. La vie n'est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent, et ils n'amassent rien dans des greniers; et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux? Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Et pourquoi vous inquiéter au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? Matthieu 6:25-30

Comprenez votre valeur

Il est si important que nous comprenions notre valeur pour Dieu. Nous ne sommes pas simplement une sauterelle errant sur la terre à la recherche de nourriture et espérant ne pas être écrasée. Nous avons plus de valeur pour Dieu que toute autre partie de la création. En fait, la Parole dit que nous avons été créés pour son plaisir. Il trouve du plaisir en nous !

Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle Tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, Pour imposer silence à l'ennemi et au vindicatif. Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, La lune et les étoiles que tu as créées: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui? Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, Et tu l'as couronné de gloire et de magnificence. Psaumes 8:3-6

L'Éternel prend plaisir à ceux qui le craignent, à ceux qui espèrent en sa miséricorde. Psaumes 147:11

Nous sommes les fils et les filles de Dieu destinés à recevoir son grand héritage.

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! 1 Pierre 1:3-5

Réfléchissons un instant à ceci. Pensez-vous qu'une personne à qui l'on promet un grand héritage aurait peur de la pauvreté et de la provision ou de son avenir ? Si cet héritage n'est que temporel et peut être dépensé et gaspillé, combien plus pouvons-nous nous réjouir de l'héritage éternel que notre Père céleste aimant a préparé pour nous, qui ne s'efface pas, ne peut pas être gâché, volé ou perdu et offre l'espoir pour toute l'éternité ?

Jésus poursuit en disant ceci aux versets 31 et 32 :

Ne vous inquiétez donc pas, en disant : Que mangerons-nous ? ou : Que boirons-nous ? ou : De quoi nous vêtirons-nous ? (Car c'est après toutes ces choses que les païens cherchent) ; car votre Père céleste sait que vous avez besoin de toutes ces choses. Matthieu 6:31-32

Il s'agit maintenant d'une question de priorité. L'ennemi n'aimerait rien de mieux que de nous distraire des choses éternelles de Dieu. Il apportera la peur de la pauvreté et la peur du lendemain pour nous maintenir dans une forme de vision en tunnel afin que nous ne puissions pas nous élever à la haute vocation de Jésus-Christ.

Dans la parabole du semeur et des graines, Jésus nous met en garde contre ce piège :

Voici ce que signifie cette parabole: La semence, c'est la parole de Dieu... Ce qui est tombé parmi les épines, ce sont ceux qui, ayant entendu la parole, s'en vont, et la laissent étouffer par les soucis, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne portent point de fruit qui vienne à maturité. Luc 8:11, 14

Nous devons être conscients des dispositifs de l'ennemi. Nous ne pouvons pas lui permettre d'étouffer notre droit d'aînesse ou notre héritage en nous laissant absorber par les soucis de ce monde.

A quoi sommes-nous confrontés ?

La peur ne nous permettra pas de faire confiance à Dieu ou de lui obéir ; elle peut même porter des accusations contre Dieu et nous amener à croire qu'il ne pourvoira pas à nos besoins, qu'il nous oubliera ou nous laissera tomber. Pourtant, Dieu n'est pas un homme qu'il peut décevoir ou changer.

Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation. Jacques 1:17

Dieu n'est point un homme pour mentir, Ni fils d'un homme pour se repentir. Ce qu'il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu'il a déclaré, ne l'exécutera-t-il pas? Nombres 23:19

Essayer de prendre les choses en main

La peur nous pousse à essayer de contrôler ou de lutter pour les choses dont nous pensons avoir besoin. Elle ne nous permet pas de nous soumettre à Dieu, mais nous pousse et nous oblige à porter le poids du monde sur nos épaules. Il veut nous épuiser. Il veut que nous fassions de nous-mêmes, des autres ou des choses notre source, de sorte que nous ne pouvons pas nous tourner vers Dieu ou lui permettre de nous rencontrer et de travailler avec nous. Mais Jésus a dit ceci :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. Matthieu 11:28-30

Deux tactiques

Il y a deux façons dont la peur de la pauvreté peut nous conduire : l'une peut être vers la peur, la culpabilité, la honte et l'indignité. Elles feront croire à une personne qu'elle est indigne de recevoir de bonnes choses. Elle convaincra une personne que Dieu ne se soucie pas d'elle et qu'elle n'est même pas capable de demander une bonne chose. Si quelqu'un leur offrait un cadeau sans raison, ils se sentiraient coupables. Elle pourrait essayer de le refuser ou de le rejeter parce qu'elle se sent indigne. Dans ce cas, il se peut que Dieu le Père essaie de pourvoir à leurs besoins et de leur apporter des bénédictions, mais la culpabilité et l'indignité pousseront une personne à les rejeter. Cela provient d'un esprit unloving (sentiment empêchant de se sentir aimé).

L'autre façon dont la peur de la pauvreté peut conduire une personne est la cupidité. Cela vient d'un besoin d'être autosuffisant et de subvenir à ses propres besoins parce qu'elle ne croit pas que Dieu y pourvoira ou qu'il s'en soucie. L'envie et la jalousie peuvent intervenir pour protéger et conserver ses avoirs dans une mentalité d'avare ou de "Grip sou". Elles la poussent à s'efforcer de créer ses propres bénédictions. Cela provoque la division et la séparation d'avec Dieu et les autres. L'ennemi la tient exactement là où il le souhaite.

Identifier nos luttes

Il est nécessaire de reconnaître tout domaine de notre vie où nous ne faisons pas confiance à Dieu et où nous demeurons dans l'incrédulité et le doute, voire même où nous écoutons et croyons les accusations contre Dieu. Nous pouvons reconnaître l’endroit où la peur d'être pauvre, la culpabilité, le manque d'amour ou l'envie et la jalousie ont essayé de nous priver des dons et des bénédictions que le Père Céleste voudrait nous donner.

Lorsque nous reconnaissons ces choses agissant dans notre vie ou dans celles de nos générations antérieures, nous pouvons nous repentir à Dieu et ordonner à ces tourmenteurs et voleurs de nous laisser tranquilles. Nous n'avons pas à servir la peur d'être pauvres ! Nous n'avons pas besoin de nous empêtrer dans les soucis de nos finances personnelles et dans la peur de devenir pauvres, car notre Père a quelque chose de bien plus précieux à nous offrir. Il veut apporter le repos et la paix dans nos vies lorsque nous marchons en lui faisant confiance. Il veut être notre pourvoyeur, notre source et notre protecteur. Il veut être notre force lorsque nous sommes faibles et nous ramener à la joie, la paix et l'espoir. Il veut que nous demeurions et prospérions dans son amour.

Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes. Efforçons-nous donc d'entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. Hébreux 4:9-11

Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. Jean 15:9-10

Établir la vérité de Dieu

Ensuite, nous devons établir la vérité de Dieu dans nos vies et affermir nos cœurs en accord avec Le sien. Il veut, qu’aujourd’hui, nous soyons capables de demeurer paisibles, de se décharger sur lui de tous les petits soucis et d'enlever les poids qui pourraient nous retenir.

Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Matthieu 6:34

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. Hébreux 12:1

Vous n'avez pas besoin de tout savoir !

Nous n'avons pas besoin de tout savoir à l'avance. La foi consiste à faire confiance à Dieu à chaque étape et à continuer à mettre un pied devant l'autre. Nous nous sentons dépassés lorsque nous prenons trop d'avance sur nous-mêmes et que nous permettons à l'ennemi d'apporter tous les "et si". Notre priorité absolue devrait être de chercher le Royaume de Dieu et sa justice car, dans ce domaine, Dieu promet qu'il couvrira tout le reste.

Cherchez d'abord le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît. Matthieu 6:33

Faites confiance à votre Père céleste

Souvenez-vous de la bonté et de la grandeur de notre Père céleste. Il tient vraiment le monde entier dans ses mains. Il est vraiment plus grand et plus fort que tous nos problèmes et nos besoins. Il connaît la fin dès le début et rien ne peut échapper à son contrôle. La Parole dit qu'Il possède le bétail sur mille collines. Ses ressources sont illimitées, nous n'avons pas toujours besoin de savoir d'où elles viendront, mais nous pouvons avoir confiance qu'Il le sait et qu'Il les réalisera de Sa manière parfaite, dans Son temps parfait. Nous avons un bon Père qui a des projets de paix, d'espoir et d'avenir pour nous. Choisirons-nous d’y participer avec Lui ?

Bénédictions



2 vues0 commentaire