Rechercher
  • Editions Affanchi

La force dans l'adversité - Comment en sortir plus fort

Mis à jour : janv. 14

La force dans l'adversité

Comment en sortir plus fort

Soyons réalistes, la vie est parfois difficile. Peut-être que pour certains d'entre nous, elle peut sembler continuellement difficile. Nous aimerions penser que la liberté venant de Dieu signifie que l'affliction ne se reproduira plus jamais, mais ce n'est pas le cas. Dieu n'a jamais promis qu'il nous débarrasserait complètement des afflictions ou des difficultés. Ce qu'il a promis, c'est qu'il serait là pour nous soutenir et nous accompagner. Dieu veut nous donner la force dans l'adversité. Il veut nous apprendre à nous épanouir et à être des vainqueurs, et non des victimes et des survivants de notre situation.

L'amour et la sagesse de notre Père

Tout parent aimerait que son enfant soit à l'abri de l'adversité et du mal, mais un parent avisé sait que pour que son enfant puisse s'épanouir dans un monde déchu, il va devoir apprendre à surmonter l'adversité et les difficultés d'une manière saine et appropriée.

C'est la même chose pour notre père céleste, cela affecte toujours son cœur lorsque nous souffrons. Nous pouvons le constater dans l'histoire de Lazare lorsque Jésus pleura avec ceux qu'il aimait et qui étaient eux aussi en deuil à cause de la mort de Lazare, alors même qu'il avait déjà prévu de ressusciter Lazare d'entre les morts. Dieu n'a pas un cœur dur envers nous.

Il n'utilise pas l'adversité comme une forme de punition mais plutôt comme une opportunité de perfectionnement. Nous avons le choix de participer ou non avec Lui au travers de l'adversité.

Répondre en tant qu'enfants de Dieu

En tant qu'enfants de Dieu, il est essentiel pour nous de développer un esprit doux, humble et enseignable afin de pouvoir vraiment chercher le Seigneur et recevoir son instruction et sa direction. Si l'adversité, un défi ou une difficulté survient, l'ennemi sera là pour porter une accusation contre Dieu, contre nous-mêmes ou contre les autres. Il essaiera de faire naître de l'amertume et de l'offense pour provoquer la division et davantage de rupture. Il apportera la peur, la culpabilité, la honte et la condamnation pour nous faire croire que nous le méritons et pour nous faire tomber sous le poids de tout cela. Il peut également provoquer le rejet et l'apitoiement sur soi pour nous faire croire que Dieu ou les autres ne se soucient pas de nous et nous plonger dans un état de misère et de désespoir.

Ses tactiques sont sans fin. Pourtant, dans toute situation négative, nous avons le choix de décider qui nous allons écouter, qui sera notre source à ces moments-là ou dans ces situations. L'ennemi viendra toujours au moment où nous sommes le plus vulnérables, de sorte que nous ne pouvons pas nous permettre d'essayer de gérer ceci nous-mêmes. Nous avons besoin d'un défenseur. Nous avons besoin du point de vue de quelqu'un de plus grand qui voit l'ensemble de la situation.

Notre source détermine notre issue dans l'adversité

Dans l'adversité, la source à laquelle nous nous adressons déterminera ce que nous obtiendrons en fin de compte. Si nous sommes d'accord avec l'ennemi dans quelque domaine que ce soit, nous en sortirons avec plus de servitude, souvent avec un cœur brisé, du découragement, de l'oppression, de la lourdeur, etc. Mais si nous faisons de Dieu notre source, si nous allons vers Lui comme un lieu sûr et un refuge et que nous cherchons son cœur et sa perspective, nous en sortirons plus forts, plus mûrs et nous marcheront selon la pensée de Dieu.

Jacques 1:2-8 décrit la perspective de Dieu sur la tentation et l'adversité. Remarquez qu'il n'y a pas de jugement ou de condamnation lorsque nous tombons dans la tentation, mais plutôt un encouragement quant à l'attitude que nous pouvons adopter pour nous en sortir de façon plus bénéfique qu'auparavant.

Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Jacques 1:2-4

Définitions de la concordance de Strong :

Le mot "joie" est le numéro G5479 de Strong - qui est le mot grec "chara" signifiant : gaieté, c'est-à-dire, plaisir calme : - joie, grandement (être extrêmement) joyeux.

C'est un état de bien-être, de contentement et de joie, peut-être pas nécessairement lié à la situation, mais à la bonté et à la grandeur de notre Dieu qui est puissant pour sauver.

Le mot "tentations" est le numéro G3986 de Strong - qui est le mot grec signifiant "peirasmos" : Une mise à l'épreuve (par expérience (du bien), expérience (du mal)., discipline ou provocation) ; par implication, l'adversité : - tentation, essai.

Ce mot englobe non seulement la tentation de l'ennemi de faire le mal, mais aussi toute forme d'adversité, de lutte et d'épreuve que nous pouvons rencontrer dans la vie.

Le mot "patience" est le numéro G5281 de Strong - qui est le mot grec, "hypomonē" signifiant : endurance joyeuse (ou espoir), constance : - endurance, patience, continuité patiente (attente).

Et enfin, le mot "parfait" est le numéro G5046 de Strong - qui est le mot grec, "teleios" signifiant : complet (dans diverses applications du travail ; croissance, caractère mental et moral, etc. Toujours à partir du lexique grec, il poursuit la définition pour signifier : amené à son terme, fini, ne manquant de rien nécessaire à la complétude...

Regardez comme un sujet de joie complète...

Ainsi,''si nous regardons comme un sujet de joie complète'' lorsque nous sommes confrontés à l'adversité, nous pouvons avoir la foi et l'espérance d'un enfant en son Dieu et croire aux bonnes choses qu'Il fera et de ce que l'on en retirera à la fin. Nous pouvons attendre patiemment et supporter l'adversité et le résultat final sera une croissance et une maturité de notre caractère, une plénitude de notre esprit et une force nouvelle que nous n'avions pas auparavant. Quel changement ce serait si nous considérions la tentation et le fait de surmonter l'adversité comme une occasion excitante de grandir en Dieu, et de sa part, nous montrer sa force à notre égard !

L'esprit de victime est parti !

Nous ne sommes plus victimes des circonstances, des gens, des sentiments, des maladies ! D'un seul coup, nous devenons des enfants de Dieu qui franchissent un pas de foi pour atteindre un niveau de maturité supérieur et surmonter l'apitoiement de soi.

Nous ne devrions jamais penser devoir tout faire par nous-mêmes. Dieu veut être notre source et notre force et nous tenir la main à chaque étape du chemin. Peu importe combien loin nous sommes tombés, quelle est la profondeur de la boue, quelle est la hauteur de la montagne, Il est complètement investi dans notre bien et notre épanouissement. Le roi David illustre magnifiquement cette réalité dans le psaume 18.

Tu sauves le peuple qui s'humilie, Et tu abaisses les regards hautains. Oui, tu fais briller ma lumière; L'Éternel, mon Dieu, éclaire mes ténèbres. Les voies de Dieu sont parfaites, La parole de l'Éternel est éprouvée; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. Car qui est Dieu, si ce n'est l'Éternel; Et qui est un rocher, si ce n'est notre Dieu? C'est Dieu qui me ceint de force, Et qui me conduit dans la voie droite. Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés. Il exerce mes mains au combat, Et mes bras tendent l'arc d'airain. Tu me donnes le bouclier de ton salut, Ta droite me soutient, Et je deviens grand par ta bonté. Tu élargis le chemin sous mes pas, Et mes pieds ne chancellent point. Psaume 18:28-37

Dieu nous prépare et nous aide dans la bataille

Le roi David décrit comment Dieu le fortifie et le prépare au combat, puis l'aide à vaincre ses ennemis et les défis qu'il doit relever pour surmonter l'adversité. Nous savons, grâce à Éphésiens 6:12, que les ennemis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui ne sont pas des personnes mais plutôt Satan et son royaume qui essaient d'agir à travers nous et à travers les autres. (livre la Séparation en anglais)

Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. Éphésiens 6:12

Grandir

David n'est pas arrivé à ce niveau de confiance du jour au lendemain. Il a dû grandir pour y arriver. Il y a une clé qui explique comment il est arrivé à ce point et elle se trouve à plusieurs reprises dans les Psaumes. Il parle d'habiter, de demeurer et de trouver son refuge dans la maison du Seigneur. Il ne s'est pas contenté de visiter Dieu de temps en temps, mais son désir était de rester en présence de Dieu dans la communion de tous les jours. Il savait très bien que sa source ne venait que de Dieu.

Je demande à l'Éternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l'Éternel, Pour contempler la magnificence de l'Éternel Et pour admirer son temple. Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l'abri de sa tente; Il m'élèvera sur un rocher. Et déjà ma tête s'élève sur mes ennemis qui m'entourent; J'offrirai des sacrifices dans sa tente, au son de la trompette; Je chanterai, je célébrerai l'Éternel. Psaumes 27:4-6

Le Psaume 27 nous montre que lorsque nous demeurons dans le Seigneur, lorsque nous faisons de lui notre source et notre lieu sûr, nous trouvons refuge et paix même au milieu des épreuves. Non seulement cela, mais il nous donnera une base solide de vérité sur laquelle nous pourrons nous appuyer et un nouveau regard sur nos ennemis.

Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous !

Lorsque nous le louons pour sa grandeur et toute sa bonté, nous l'établissons dans notre vie comme la puissance supérieure par rapport à toute autre chose. Nous établissons dans les Cieux celui que nous servons et celui avec qui nous sommes en accord. Nous ancrons dans nos cœurs notre foi, notre espoir et notre confiance en lui.

Attention, s'il vous plaît !

Ce à quoi nous accordons le plus d'attention, que ce soit le négatif ou le positif, définira nos perspectives et l'issue de toute situation donnée. Le négatif et le positif ou l'optimisme et le pessimisme ne sont même pas l'affaire de Dieu. Il s'agit en fait de savoir dans quel royaume nous mettons notre foi ; si nous nous concentrons sur le pire scénario en étant effrayés et dans la peur, cela nous entraînera dans le camp de l'ennemi. Si nous marchons dans la foi et espérons en Dieu et en sa véritable solution, cela nous conduira dans sa demeure. Qui allons-nous servir ? Que choisissons-nous comme source dans notre vie ?

L'adversité est importante

En l'absence d'adversité, nous ne pourrons jamais grandir dans la plénitude de ce pour quoi nous avons été créés. Si nous avons peur de l'adversité, des conflits, du malaise, du changement, etc. et que nous nous retirons dans l'isolement, l'autoprotection ou les faux réconforts, nous serons toujours des enfants qui n'arriveront jamais à maturité. Nous n'atteindrons jamais la plénitude de notre potentiel dans la famille et le Royaume de Dieu.

C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par divers épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus Christ apparaîtra. 1 Pierre 1:6-7

Cela aussi passera...

Nous devons considérer chaque situation négative de notre vie, qu'il s'agisse d'un échec, d'une erreur, d'une persécution, d'une perte, voire d'une maladie, comme une occasion d'apprendre et devenir plus fort par la suite. Chaque tempête a une fin, et derrière les nuages, le soleil brille encore. Cela aussi passera !

Pouvons-nous grandir avec une attente comme celle d'un enfant en disant : "J'ai hâte de voir ce que Dieu le Père fera de cela !?

Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l'espérance. Or, l'espérance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous a été donné. Romains 5:1-5

Travailler pour notre bien

C'est ainsi que Dieu peut utiliser tout ce que l'ennemi a voulu faire de mal et le tourner en bien dans nos vies pour la gloire de Dieu.

Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. Romains 8:28

Gardez ces clés !

Aimez Dieu

Lui permettons-nous de conduire nos cœurs à surmonter l'adversité ou suivons-nous nos propres conclusions ou perspectives en la matière ?

Jésus lui-même comprend parfaitement toutes les difficultés et les luttes auxquelles nous sommes confrontés et se présente comme un exemple et un encouragement afin que nous ayons une image claire de ce que signifie surmonter l'adversité.

Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'âme découragée. Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché. Hébreux 12:1-4

Gardez les yeux sur le prix

Il veut que nous gardions les yeux sur le prix. Le prix est l'espérance et l'amour qui est répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint, comme dans Romains 5:5, et qui nous soutiendra dans cette partie de notre voyage sur terre. Il y a aussi la récompense éternelle que nous trouvons à la fin d'Hébreux 12.

Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l'assemblé des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, de Jésus qui est le médiateur de la nouvelle alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel. C'est pourquoi, recevant un royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui lui soit agréable. Hébreux 12:22-24 et 28

Devenez éternel

Dieu veut que notre pensée et notre perspective soient éternelles, il veut que nous ayons une vue d'ensemble de ce à quoi il nous prépare et nous fait grandir. Nous pouvons être tentés de résister aux douleurs grandissantes de l'adversité et d'essayer d'y échapper, mais lorsque nous nous appuyons sur Lui et Lui permettons de faire son travail dans nos cœurs et en notre faveur dans n'importe quelle circonstance, Il sera en mesure de réaliser ce qu'Il a de meilleur pour nos vies et pour notre avenir éternel.

L'essentiel pour grandir

Hébreux 12 contient un autre élément essentiel pour ce processus de croissance :

Et vous avez oubliez l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu'il te reprend; Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils. Supportez le châtiment: c'est comme des fils que Dieu vous traite; car quel est le fils qu'un père ne châtie pas? Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. D'ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons-nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie? Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. Fortifiez donc vos mains languissantes Et vos genoux affaiblis; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. Hébreux 12:5-13

Ce mot "châtiment" est le numéro G3809 de strong, le mot grec "paideia" signifiant : tutorat, c'est-à-dire éducation ou formation ; par implication, correction disciplinaire : châtiment, châtiment, instruction, éducation.

Ce dont il s'agit

Il ne s'agit pas seulement de discipline ou de correction ; il s'agit d'instruction, d'éducation et de formation ! C'est ainsi que notre Père céleste aimant travaille avec nous en toutes choses. Il nous enseigne, nous forme et nous dirige patiemment et fidèlement afin que nous puissions grandir dans la plénitude de ce pour quoi il nous a créés. Et c'est là que nous découvrirons que nous sommes les plus heureux, les plus sains, les plus paisibles et les plus joyeux. Oh les merveilles de la bonté et des bénédictions que notre Père nous réserve ! Participerons-nous avec Lui, même si l'exercice est difficile ou parfois même douloureux ?

Mettre tout cela en perspective

Nous devons nous soumettre une fois de plus à notre Père céleste aimant, en croyant qu'il nous aime vraiment et qu'il a le meilleur plan pour nous. Son plan est bien au-delà de ce que nous aurions pu créer ou imaginer pour nous-mêmes. Lorsque les choses ne vont pas comme nous le voulons, lorsque nous sommes confrontés à des luttes ou à l'adversité, nous pouvons croire ce que dit le Psaume 23 : il nous guidera tendrement à travers l'adversité et nous établira dans la victoire sur nos ennemis.

Soyez bénis

Pour acheter le livre Une Voie par Excellence:

https://amzn.to/2Kclk6G




6 vues0 commentaire