Rechercher
  • Editions Affanchi

Comment vaincre la peur de l'homme?

Mis à jour : 4 déc. 2020

La peur a de multiples facettes et peut faire son chemin dans presque tous les domaines de notre vie, si nous la laissons faire. Nous devons comprendre comment elle fonctionne et apprendre à la reconnaître afin de pouvoir la vaincre. Elle est sournoise, son objectif principal est de nous séparer de l'amour et de la confiance en Dieu, en nous-mêmes et envers les autres.

Un domaine principal où la peur peut devenir un piège est dans le domaine des relations, en particulier à travers la peur du rejet, la peur de la pauvreté, la peur de l'échec et la peur de l'homme. La peur peut nous entraîner, dès notre plus jeune âge, à s’attendre et à redouter le rejet, à performer afin d’être approuvé et à avoir peur de ce que les autres peuvent nous faire ou penser de nous. Cela nous entraine à développer des mécanismes d'autoprotection afin d'éviter la douleur de ces réalités projetées. Cela crée un faux sentiment de sécurité et nous empêche de reconnaître l'esclavage sous lequel nous nous sommes placés et nous rend incapables de le surmonter.

Pour plusieurs d’entre nous, l’environnement dans lequel nous avons grandi n’était peut-être pas un endroit sûr. Peut-être n'avons-nous pas eu le sentiment d'être aimé, nourri et en sécurité. Peut-être n'y avait-il pas d’endroit de stabilité. Pour certains d’entre nous, quoi que nous fassions, il nous semblait impossible de gagner l’approbation dont nous avions désespérément besoin. Peut-être que nous étions constamment critiqués ou corrigés, en perte de contrôle et dans la peur. Nous avons donc été formé à partir de ce moment-là à regarder à l'homme, à hyper analyser chaque mouvement que nous faisions, à nous attendre à ce que nous soyons puni si nous nous trompions, et possiblement à être conduit dans la performance et au perfectionnisme afin de recevoir l'approbation. Bref, l’amour du Père Céleste nous a été déformé.

Avant de tout déverser sur nos parents ou les personnes qui nous ont formés dans ce domaine, nous devons reconnaître qu'ils n'ont peut-être pas connu mieux ou différemment. Il est fort possible qu'ils n'aient jamais été traités eux-mêmes avec l'amour réel et inconditionnel de Dieu. Peut-être avaient-ils une forme d’amour qu’ils croyaient la meilleure, mais ont-ils passé à côté à bien des égards. Il est important de comprendre que ces comportements et ces manques sont souvent transmis de génération en génération comme un ensemble soigneusement orchestré par l'ennemi.


La peur de l'homme vous fera constamment regarder à l'homme plutôt qu’à Dieu. Cela vous amènera continuellement à rechercher l’approbation de l’homme. C’est en fait une forme d’idolâtrie car cela peut amener une personne à se préoccuper davantage de ce que l’homme pense d’elle plutôt que de ce que Dieu pense. Cela nous rendra davantage préoccupés de la façon dont l'homme nous traite plutôt que de la confiance en Dieu pour nous protéger.


La peur de l'homme peut conduire chaque décision, chaque action et motivation à travers un filtre de ce que les autres penseront ou feront. Cela peut conduire une personne à se retirer si elle se rend compte qu'elle ne peut jamais être à la hauteur ou qu'elle a l'impression de ne pas réussir, ou bien qu’elle sera toujours maltraitée, elle peut simplement essayer de s'échapper et d'abandonner. Cela peut provoquer l'isolement. Cela s'accompagnera d’accusations pour convaincre une personne que tout le monde la juge et pense qu'elle est indigne ou qu’elle est un échec. Cela convaincra une personne que sa valeur est liée à ce que les autres pensent. Avec la peur de l'homme vient la peur de l'échec. La peur de l'échec ne laisse aucune place à l’erreur ou à l'humanité. Cela paralysera une personne de sa capacité à faire des choix ou à nouer des relations. Cela entraînera une insécurité dans les décisions et une crainte d'échouer à tous les niveaux. Si, par hasard, une personne sort le cou et essaie quelque chose et fait une erreur ou échoue, la peur de l'échec viendra avec ses copains, l'accusation, la culpabilité et la honte pour s'assurer qu'elle ne pourra pas se relever. Ceux-ci retiendront tous les échecs de cette personne, passés et présents au-dessus de leur tête et les projetteront dans le futur avec l'intention de débiliter cette personne dans la peur.


La peur du rejet a aussi son emprise dans tout cela. Elle accompagne la peur de l'homme et la peur de l'échec. Cela amènera une personne à perdre la bataille dans ses pensées avant même d’être allé en guerre. 

Cette même personne va être amener à spéculer sur qui est la prochaine personne qui la rejettera et de quelle façon cela se produira. Elle va s’attendre à être rejetée comme si elle voudrait être rejetée. Cela va amener la personne à se préoccuper constamment à savoir si elle est rejetée ou acceptée par les autres produisant ainsi l’incapacité de développer sa propre identité. Elle sera trop dans la peur pour exprimer sa propre opinion, ses valeurs et ses croyances ce qui va l’amener à suivre le troupeau. 


Tout cela peut se résumer en une seule question : qui est votre source ?

Chez Be in Health®, nous enseignons que la rupture des relations entre Dieu, nous-mêmes et les autres est à l'origine de 80% de toutes les maladies. L'ennemi sait que s'il peut provoquer la séparation à l'un de ces niveaux, nous deviendront des proies faciles. La peur va venir déguisée en ami ou en aide ; elle nous offrira un sentiment d'autoprotection, de sécurité et peut-être même un sentiment d’être en contrôle. En réalité cela nous aidera à construire des murs autour de notre cœur pour nous garder loin des autres et même Dieu. C’est à ce moment que la séparation se produit.


La peur sait aussi que si elle peut faire des autres notre source, de sorte que nous comptions sur eux pour satisfaire notre besoin d'approbation, d'acceptation et d'amour, tôt ou tard, ils nous laisseront tomber. Après tout, ils ne sont qu'humain. Ensuite, parce que nous apprécions tellement leur opinion et leur traitement envers nous, nous avons beaucoup à prouver. Cela peut rendre la blessure et la douleur de la trahison ou l'échec des autres beaucoup plus aiguës. Cela prépare le territoire pour l'amertume, le rejet, le manque d'amour, l'accusation, etc.

Quelle est alors notre alternative ? La Parole dit :


La crainte des hommes tend un piège ; mais celui qui se confie en l’Éternel est protégé. -Proverbes 29 :25 LSG


Dieu est la seule personne qui ne nous décevra pas. Il est ferme et fidèle. Il est plein de miséricorde, de gentillesse et de compassion envers nous. Il est patient avec nous et il est patient pour nous. Et surtout, son amour est inconditionnel ; il ne dépend pas de nos performances, ne faiblit pas dans nos échecs et reste même fort dans toutes les circonstances de la vie, de la maladie et de la santé, pour les riches comme pour les pauvres.


L’Éternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et plein de bonté.  - Psaume 145 : 8 LSG


Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme ; elles se renouvellent chaque matin. Oh ! que ta fidélité est grande ! 

- Lamentations 3 : 22-23 LSG


Peut-être avons-nous été enseigné par la religion à croire que Dieu était le juge et le punisseur devenant ainsi donc la personne à craindre au lieu d’une source d'amour et de force. L'ennemi peut venir avec des accusations, de la peur, de la culpabilité et de la honte pour nous convaincre que nous sommes indignes de l'amour de Dieu et que nous ne nous qualifions pas en tant que ses enfants. Alors, qui allons-nous croire ? Si nous continuons à croire ces mensonges, nous continuerons dans l'esclavage et la désolation provenant de nos générations. Pourtant, la Parole dit que nous avons été choisis et acceptés par Dieu dans sa famille si nous choisissons de l'être.


Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.- Jean 1 :12 LSG


En lui nous avons été élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d'adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.- Éphésiens 1 : 4-6 LSG


Surmonter la peur nécessite un choix de croire et de recevoir la vérité de Dieu concernant les mensonges programmés et familiers de l'ennemi dans nos vies. Cela nécessite de rechercher sa Parole afin de comprendre son cœur et son caractère de manière plus complète et intime. Si une personne ne croit pas la Parole de Dieu, elle a un esprit d’incrédulité. Si elle est incapable de croire la Parole de Dieu, elle peut avoir un esprit antichrist qui peut être associé à l'occultisme.


Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.- Hébreux 4 :16 LSG


Surmonter la peur nous oblige également à prendre notre position de fils et de fille de Dieu et à utiliser l'autorité qu'il nous a donnée sur l'ennemi.


Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. - Luc 10 :19 LSG


Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ.- 2 Corinthiens 10 :5 LSG

Lorsque nous reconnaissons ces dynamiques de peur dans notre vie, nous pouvons maintenant venir hardiment au trône de grâce et nous repentir auprès de notre Père céleste pour ne pas avoir cru en sa vérité et ne pas lui avoir fait confiance mais avoir cru aux mensonges de l'ennemi. Une fois que nous nous sommes repentis et avons reçu notre pardon, nous pouvons commander à l'ennemi de la peur de partir au nom de Jésus.

Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice. - 1 Jean 1 :9 LSG


Autant l'orient est éloigné de l'occident, Autant il éloigne de nous nos transgressions.

- Psaume 103 :12 LSG


Enfin, nous devons nous en sortir, nous devons continuer dans un processus de dépassement car la peur peut reposer sur deux dynamiques. La première est la présence d'un esprit de peur dans la vie d'une personne qui influence ses pensées et la maintient dans l'esclavage. La seconde est l'état d'esprit programmé de la peur d’une personne qui a été si bien entraînée par cette peur, possiblement de ses générations antérieures, qu'elle a des façons de penser permanentes qui répondent automatiquement lorsqu'un déclencheur se produit. De nouvelles voies de penser doivent être développées. Nous devons aller dans la Parole, trouver la vérité et nous y accrocher. Nous devons continuellement nous immerger dans la vérité et méditer dessus et prendre des mesures délibérées pour y marcher ; Un pas après l'autre. Nous devons tendre la main à notre Père céleste aimant et lui céder tous nos soucis et nos peines. Cela signifie que nous discutons de chaque petite chose avec lui et lui permettons de nous donner son point de vue sur ce à quoi nous avons affaire. Cela aide également à louer et à adorer Dieu et à pratiquer la reconnaissance. Cela établit sa bonté, sa grandeur et son amour dans nos vies. Cela repousse l'opportunité pour la peur de reprendre place parce que nous nous remplissons de ce qui est bon, parfait et vrai.

Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus Christ. Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées.- Philippiens 4 : 6-8 LSG


La peur peut être vaincue, mais nous devons être diligents et conscients de ce à quoi elle ressemble afin que lorsque nous nous rendrons compte du piège dans lequel nous sommes près de tomber, nous pourrons nous relever et en sortir vainqueur.

Car un homme juste tombe sept fois et se relève. Proverbes 24 :16 LSG Au début, cela peut être une bataille difficile, mais au fil du temps, alors que nous continuons à pratiquer et à marcher dans la vérité, nous deviendrons de plus en plus forts et aurons un meilleur discernement afin que son pouvoir dans nos vies puisse être considérablement diminué. La tentation viendra toujours, l’ennemi n’est pas du genre à abandonner facilement, mais par la grâce de Dieu, nous deviendrons des vainqueurs aguerris et habiles.

Soyez bénis. Pour se procurer le livre : https://www.amazon.ca/Une-Voie-par-Excellence-French-ebook/dp/B084RKR247/ref=sr_1_1?dchild=1&keywords=une+voie+par+excellence&qid=1598463223&sr=8-1


11 vues0 commentaire