Rechercher
  • Editions Affanchi

Un bon fruit de l'esprit

Dernière mise à jour : 4 déc. 2020

Avez-vous déjà remarqué que le fruit mentionné dans Galates 5 est appelé le fruit du Saint-Esprit et non le fruit de l'esprit de l'homme? Souvent, nous sommes tellement concentrés sur ce que nous pensons devoir être comme croyants que nous ne réalisons pas que nous sommes en train de nous fabriquer une fausse personnalité à l'image de notre propre compréhension.

La raison pour laquelle ils sont appelés le « Fruit de l’Esprit » est parce que ceux-ci ne viennent que de Dieu, et sont l'œuvre du Saint-Esprit.

Galates 5: 22-23 dit:

Mais le fruit de l'Esprit est l'amour, la joie, la paix, la patience, la douceur, la bonté, la foi, la douceur, la tempérance: contre de telles choses, il n'y a pas de loi. Toutes ces caractéristiques énumérées font en fait partie du caractère de Dieu qu'Il veut perfectionner en nous. 

2 Pierre 1: 5-8 dit:  

À cause de cela même, faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité. Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus Christ. 

Ces versets présentent le plan de la croissance spirituelle d’un croyant. Nous sommes donc censés passer de la foi seule et construire sur elle la vertu (pureté morale) puis ajouter à celle-ci la connaissance. D'où pensez-vous que la connaissance vient? De la Parole bien sûr! Et par la suite, au fur et à mesure que celle-ci progresse, nous entrons dans une relation saine les uns avec les autres et avec Dieu pour finalement être perfectionné dans Son amour. Il termine en disant que si nous grandissons dans ces choses, nous serons fructueux et non stériles. Il est intéressant que le mot « fruit » soit utilisé pour ces qualités car ceci indique que quelque chose doit croître à partir de quelque part.

Jean 15: 4-5 dit:

Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire.

Ainsi, ce fruit ne peut venir qu'à partir d'une relation étroite et intime avec Dieu. Ce ne peut être un acte de votre propre volonté ou de votre propre créativité.

Ce que nous imaginons  à propos de ces choses pourraient ne pas ressembler au fruit réel que Dieu a conçu. Dans ce cas, nous nous leurrons et ce fruit fabriqué a un effet malsain sur ceux qui nous entourent.

Personne n'aime manger ce fruit décoratif en polystyrène qui est au centre de la table, quelle que soit sa beauté! Ce monde doit être nourri par ce qui est réel!  En fait, lorsque nous opérons en tant qu'enfant de Dieu à travers le fruit de son Esprit, nous amenons activement son royaume sur Terre. C'est alors que nous aurons vraiment quelque chose à offrir qui ne peut être obtenu par aucun autre moyen que par le Père!


Soyez bénis.

Pour se procurer le livre : https://www.amazon.ca/Une-Voie-par-Excellence-French-ebook/dp/B084RKR247/ref=sr_1_1?dchild=1&keywords=une+voie+par+excellence&qid=1598463223&sr=8-1


3 vues0 commentaire